Acheter

Louer

Viager

Référence

Astuce : Pour recommencer, cliquez sur le bouton ci-dessus, puis cliquez sur la carte pour dessiner votre secteur personnalisé.
  1. ORPI PIERRE CONCHEZ IMMOBILIER PAU
  2. > Nos actualités immobilières
  3. >Investir dans l'immobilier sans apport : bonne ou mauvaise idée ?

Investir dans l'immobilier sans apport : bonne ou mauvaise idée ?

Publié le
Investir dans l'immobilier sans apport : bonne ou mauvaise idée ?

En règle générale, les banques exigent de leurs futurs emprunteurs désirant investir dans l’immobilier un apport personnel destiné à couvrir une partie de leur investissement. Cette exigence, particulièrement élevée pour les primo-accédants, peut néanmoins être levée à certaines conditions. Il est donc normal de se demander s’il y a des avantages et/ou des inconvénients à investir dans l’immobilier sans apport.

Qu’est-ce qu’un apport ?

L’apport dans le cadre d’un projet immobilier est la somme dont dispose le candidat emprunteur pour financer l’investissement immobilier pour lequel il demande un prêt. Il s’agit pour l’essentiel de ses économies. Le plus souvent, les banques exigent un apport personnel minimal de 10 %. Ce montant devant servir à couvrir les frais de notaire, d’étude du dossier de crédit, etc.

Pour le banquier, l’apport personnel constitue une garantie quant à la solvabilité du futur emprunteur. Par conséquent, plus l’apport sera important et plus la banque sera disposée à consentir un taux d’intérêt bas, une durée du prêt réduite et des frais de dossiers plus faibles.

L’apport de l’emprunteur ne doit pas exclusivement provenir de ses économies. Il peut être complété de prêts réglementés dits prêts constitutifs d’apport personnel tels que le Prêt à taux zéro, le Prêt action logement et le Prêt épargne logement.

Pourquoi investir sans apport ?

L’une des premières raisons pour lesquelles une personne chercherait à emprunter sans apport est le fait qu’elle ne dispose pas d’épargne personnelle. Pouvoir investir sans apport serait donc une façon d’accéder à la propriété immobilière sans avoir une épargne. Cette solution est parfaitement adaptée aux jeunes actifs qui n’ont pas encore eu le temps d’épargner suffisamment.

De même, pour une personne ne souhaitant pas utiliser ses économies pour l’achat d’un bien, l’option est intéressante. Elle pourra ainsi conserver ses économies pour réaliser un autre projet ou pour faire face à d’éventuels coups durs. L’emprunt sans apport pourrait être une bonne opération si le rendement des placements de l’emprunteur s’avère plus élevé que les taux d’intérêt du crédit immobilier. On rappellera qu’en ce moment les taux des emprunts immobiliers sont au plus bas.

Quels sont les risques à opter pour un investissement sans apport ?

Outre le fait de devoir beaucoup se battre pour obtenir un crédit sans apport, l’investisseur va se retrouver dans une situation où il ne pourra pas négocier des conditions de prêt avantageuses.

Sans apport, la banque sera moins encline à accorder le taux le plus bas possible dans la mesure où elle n’est pas totalement rassurée quant aux capacités de remboursement de l’emprunteur. Celui-ci court aussi le risque de voir son crédit étaler sur une longue durée hypothéquant ainsi ses capacités à investir pendant une longue période. Aussi, il lui sera impossible de négocier auprès de la banque certaines largesses comme la baisse des frais de dossier, les pénalités en cas de remboursement anticipé, etc.

Faut-il investir sans apport ou non ?

Dans un contexte de taux bas, investir sans apport pour un jeune actif ne disposant pas d’une épargne suffisante peut-être envisageable. Il en est de même pour toute autre personne déjà propriétaire de son logement qui souhaiterait faire un investissement locatif.

Le plus important lorsqu’on est décidé à investir sans apport est d’avancer avec prudence dans son projet et surtout de se faire accompagner de spécialistes en investissement immobilier. L’aide d’un courtier en crédit serait fort utile pour la constitution du dossier et les négociations avec les banques.